La Liseuse - Georges Appaix

 

 

Accueil > Le répertoire > A posteriori

A posteriori


© E.Zheim

Création au Théâtre d’Arles le 10 mars 2006 à 20h30

Répertoire/Création

A Posteriori se construit sur des allers-retours, au sein d’un même spectacle, entre parties nouvellement créées et extraits d’Antiquités ; pièce fondatrice du répertoire de la compagnie la Liseuse créée en 1985. Ces extraits, remontés d’après la notation Laban, sont insérés au spectacle comme le seraient des flash-back au cinéma.

Vingt et un ans après la création d’Antiquités, une nouvelle équipe est associée au travail d’A Posteriori.

Donc “A” – comme Antiquités - pièce fondatrice du répertoire de la compagnie La Liseuse, créée en 1985. Penchée sur le passé : une chorégraphie minimaliste, rigoureuse et complexe, empreinte d’humour et de poétique méditerranéenne. Une danse psalmodiée sur les vers d’Homère et qui demandait d’emblée aux interprètes un grand investissement choral. Cette pièce inaugurait le travail de la compagnie et portait en elle les fondements du travail développé ensuite à travers de nombreuses créations. Ce remontage (20 minutes) se fait grâce à la partition, en notation Laban, de Marion Bastien, choréologue.

Et “ Posteriori ” puisqu’on y associe une création (40 minutes) sur le même thème.

A Posteriori met en perspective aujourd’hui l’origine de la démarche artistique, c’est le point de vue actuel de Georges Appaix sur les croisements de l’écriture et de l’improvisation, du texte et du chant, sur la fragmentation du récit, les aléas du sens, les vertus de la légèreté.